Les avocats des pays arabes. Arabes avocats en ligne.


Arabes de la famille expulsée de la Vieille Ville, maison de Jérusalem - Le Times d'Israël


Les autorités israéliennes expulsées d'un Arabe de la famille de son domicile dans le quartier Musulman de la Vieille Ville de Jérusalem, jeudi, à la suite d'une récente décision de la Cour Suprême qui a statué de longues décennies de locataires a dû faire place à la construction Juive de propriétairesLa famille Palestinienne forcés de quitter leur maison de deux familles avec un total de huit personnes, dont deux enfants, un porte-parole de la branche Palestinienne du Bureau des nations UNIES pour la Coordination des Affaires Humanitaires a déclaré jeudi.

La maison fait partie d'un grand complexe résidentiel composé de neuf appartements, dont huit ont été occupés par des familles Juives en juillet.

Après des années de bataille juridique, en Mai, la Cour Suprême annula un appel interjeté par le Koreich de la famille, afin de stopper l'expulsion de la résidence.

La famille Palestinienne, qui a loué la propriété depuis les années, continue à revendiquer le droit de rester protégé locataire, le bureau de l'ONU a dit. Le complexe a été acheté par un “Juif de la famille” vingt-trois ans, selon Daniel Luria du groupe Mangé ret Cohanim, qui a contribué à “faciliter” le transfert de propriété. Mangé ret Cohanim, dit-il aide les Juifs de l'acquisition de terres dans les maisons de propriétaires Arabes dans la soi-disant Saint-région du Bassin de Jérusalem-Est, comprenant principalement des Musulmans et des Chrétiens quartiers de la Vieille Ville, Silgan, de Sheikh Jarrah, et A-Tur (Mont des Oliviers). Les critiques, voir les activités du groupe comme une tentative de “Judaïser” de Jérusalem-Est par la suppression familles Arabes et en l'amenant dans les familles Juives à leur place. Selon Ire Ammi, une organisation Israélienne qui met l'accent sur le conflit Israélo-Palestinien à Jérusalem, il y a environ familles Juives affiliés à Mangé ret Cohanim dans la des Musulmans et des Chrétiens quartiers de la Vieille Ville. Luria a dit le patriarche de la famille, Masen, a été offert une forte somme d'argent pour ses ennuis par l'avocat de la propriétaire du bâtiment. Les Palestiniens evictee, Luria revendiquée, n'a pas accepté la somme, car il avait peur des représailles de l'Autorité Palestinienne. L'OLP négociations ministère a publié une courte vidéo sur Twitter dans lequel Masen Koreich est vu en disant: “ma maison est mon âme. ” Selon la loi Palestinienne, la punition pour la vente de terrain pour les Israéliens peuvent aller de la peine de mort en emprisonnement à vie et de dur labeur. Cependant, alors que les Palestiniens, les tribunaux ont prononcé quelques condamnations à mort pour vendre des terres à des Israéliens, ils n'ont jamais été réalisées. Luria a dit le Koreich appartement familial serait rénové et à un certain point, une famille Juive se déplacer dans.